5

3 manières de se faire un kit de batterie virtuelle en M.A.O

C’est souvent compliqué de répartir ses samples de batterie sur une matrice de 8 ou 16 pads. (on appelle ça faire un « mappage »)

Tu sais que si tu choisis une configuration, tu ne pourras pas en changer tous les 4 matins, au risque de ne plus savoir jouer sur les batteries de tes anciennes compos…

J’ai testé différents cas de mappage ces dernières années , et je vais t’en détailler 3 qui pourraient peut-être te convenir et te faire gagner du temps!

 

Cas n°1: Tu veux juste pouvoir programmer tes samples de batterie un après l’autre

Dans ce cas, tu n’as besoin d’être habile que d’un seul doigt à la fois, voire 2… généralement, les index.

Tu enregistres donc les éléments les uns à la suite des autres, en overdub. (enregistrements superposés sur une même piste)
J’ai remarqué que ceux qui faisaient comme ça avaient plusieurs fois le même élément de représenté sur leurs matrice de pads.
Ex: un kick fort et un autre plus nuancé ou bien 3 Hi-Hats, chacune avec une légère différence de volume et d’accordage.
Tout ça pour alterner les nuances de frappe et simuler le jeu d’un vrai batteur.

Ou alors, ils faisaient ça aussi pour doubler un élément, pour de la puissance: joue en même temps un Kick avec de l’attaque (peuh!) avec un kick qui a du corps (boum!) et là… tu vas nous lâcher un GROS kick!

Un exemple de « mappage de programmation » (parmi tant d’autres):

Mappage Pads 1

 

Cas n°2: Tu veux pouvoir jouer ta batterie comme un vrai batteur, avec tes 2 mains

OK, tu es motivé? C’est parti!
Là, l’idée, c’est de jouer les Kick, Snare et Hat principaux (forts) d’une seule main, la droite si t’es droitier. Et de l’autre main, tu joues les même éléments, en miroir, mais « faibles ».
Bon… une image vaut mieux que mille mots:

Mappage Pads 2

L’avantage, c’est que tu peux t’éclater à jouer de la « batterie live »! mais en plus, t’as quand même de la variation entre les éléments faibles et forts. Et tu vas évidemment plus vite pour enregistrer.
L’inconvénient, c’est que tu vas devoir bosser l’indépendance de tes doigts et ça, ça prend un peu plus de temps à maîtriser que la 1ère solution. Mais ça, c’est toi qui l’a choisi après tout, personne ne t’as forcé…

 

Cas n°3: Tu veux pouvoir jouer la batterie avec 1 seule main et lancer d’autres samples avec l’autre main

Ça, c’est de loin ce que je trouve le plus funky à faire!
La batterie, ainsi que le piano de ma musique »Why » a été enregistrée selon ce procédé: sur le vif, en live.

Ça demande pas mal d’entraînement pour faire la batterie main droite et lancer des samples d’autres instruments à la main gauche. Mais ça vaut le coup: tu maîtrises mieux l’ambiance de ton morceau et tu enregistres plus rapidement. L’inconvénient, c’est que c’est plus difficile d’imiter les nuances d’un vrai batteur avec seulement les 3 doigts de ta main forte.

Un exemple de « mappage à 1 main » (parmi d’autres bien sûr):

Mappage Pads 3

 

Et maintenant à toi de jouer!

Essaie donc de savoir ce que tu veux:

  • Tu veux pas te prendre la tête et juste enregistrer avec de la nuance de jeu
  • Apprendre à jouer à 2 mains et avoir le fun du jeu de batterie et quelques nuances
  • Apprendre à jouer à 1 main et avoir le fun du jeu de batterie et pouvoir lancer d’autres samples

Puis, teste d’autres manières de mapper les pads de la solution choisie selon la morphologie de tes doigts et tes préférences.

Et ensuite, et bien… laisse-moi tes plus beaux commentaires concernant ton choix et ton parcours juste en dessous! (partages-nous si tu as d’autres solutions)

A très bientôt!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Julien Moulinié
 

Musicien passionné par l'univers Home-studio, Julien doit encore être en train de rassembler ses idées pour écrire des articles bien détaillés. Et tout ça avec un seul but: t'aider à créer dès maintenant ta propre musique, de l'idée au CD.

Click Here to Leave a Comment Below 5 comments
5 Partages
Partagez5
Tweetez