4

Les accords en musique: Top 9 à connaitre pour composer 90% de tes morceaux

Les accords en musique, le top9 des compositeurs: image de l'article

Tes suites d’accord se ressemblent un peu toutes?

Tu voudrais les teinter d’une pincée d’épice qui réveille les tympans?

C’est vrai qu’une bonne suite d’accord est un moyen éclair de plonger ton auditeur dans une émotion, et tapisser ton oeuvre d’une aura particulière.

Mais si tu ne maitrises pas certaines bases, tu peux tomber sans cesse dans les mêmes schémas et risquer de te lasser.

C’était mon cas aussi pendant mes 1ères années.

Je croyais que pour faire original, je devais me bourrer le crâne de toute l’encyclopédie des accords… alors qu’aujourd’hui, je sais que j’en utilise moins de 10 dans 90% des cas.

La leçon?

Si tu veux mieux appréhender les accords en musique, tu dois d’abord en maitriser les principaux. Quelques basiques + 2,3 un peu plus savoureux et cela t’ouvrira tout un monde de différence.

C’est ce que je vais te montrer dans cet article. On va voir:

  • Les 9 accords à avoir dans ta besace de compositeur
  • où et quand les utiliser
  • les similarités et différences entre-eux
  • comment ils sonnent
  • comment les reproduire chez toi

A la fin de cet article, tu sauras reconnaitre chacune des différentes qualité d’accords importantes, ainsi que l’humeur particulière qu’elles véhiculent.

Tu pourras alors arracher le bitume pour construire tes suites. Et en cas de blocage, tu sauras choisir/tester le prochain accord à utiliser en fonction de ce que tu veux faire ressentir.

(Tu pourra aussi partir sur une base de 4 accords qui a fait ses preuves et ensuite la personnaliser.)

Prêt(e)? Alors sors ton double-décimètre, ton compas et colle ton chewing-gum sous le bureau, on va d’abord re-balayer les fondamentaux:

–> cours accéléré pour les plus novices / rappel rafraichissant pour les plus avancés.

En 3 points.

Rappel 1: Deux intervalles à connaître

  1. en occident, le plus petit intervalle entre 2 notes s’appelle le demi-ton.
  2. et l’intervalle entre une note et la même note jouée plus grave ou plus aigu s’appelle une octave.

Do Ré Mi Fa Sol La Si Do. Entre les 2 Do, tu as un intervalle d’octave.

La chose à retenir ici, c’est que une octave est constituée de 12 notes, chacune séparées par un intervalle d’un demi-ton.

C’est l’intervalle entre les touches blanches et noires du clavier, mais aussi entre chaque case d’une guitare.

Une octave contient 12 notes séparées chacune par un demi-ton

Cela va nous servir pour comprendre comment construire nos accords.

D’ailleurs, bonne question…

Rappel 2: Comment on construit un accord, déjà…?

Il te faut empiler 3 notes minimum, et les jouer en même temps. (tu peux en empiler plus: 4, 5, 6, 7… Mais ici, on va surtout commencer par les accords de 3 notes, appelés triades)

Voici comment cet accord de base se construit:

  • La 1ère note s’appelle la fondamentale. C’est elle qui donne le nom à l’accord.
  • La 2ème note qu’on empile au dessus s’appelle la tierce. Elle peut être « majeure » ou « mineure », selon le nombre de demi-tons qu’elle comporte: 4 pour une tierce majeure, 3 pour une tierce mineure. C’est elle qui déterminera si on parle d’accord majeur ou mineur.
  • La 3ème note qu’on empile au dessus de la tierce s’appelle la quinte. Elle n’apparait pas dans le nom de l’accord, sauf cas particulier qu’on verra plus bas.

Exemple: L’accord de Do majeur, constitué de 3 notes: (de la plus aigu à la plus grave)

  • Sol, la quinte
  • Mi, la tierce (ici, elle est majeure
  • Do, la fondamentale

Voilà. Et dernier rappel pour parler le même langage…

Rappel 3: La notation anglo-saxonne

Tu l’as sans doute remarqué si tu cherches des grilles d’accord sur le net, les accords sont souvent symbolisés par des lettres: A, B, C, …

C’est la notation anglo-saxonne pour désigner les notes, dont voici la traduction en langage de chez nous:

  • A = La
  • B = Si
  • C = Do
  • D = Ré
  • E = Mi
  • F = Fa
  • G = Sol

On utilise souvent cette notation pour désigner les accords, donc… tu dois l’apprendre par coeur. Pas le choix.

Petite astuce mnémotechnique pour t’en souvenir: le A, c’est le La et le F, c’est le Fa. Le reste te reviendra à l’esprit en déroulant dans l’ordre. Si A c’est La, alors B c’est Si, etc.

OK. Fin des rappels.

Voyons maintenant comment construire, reconnaitre et utiliser les 9 principaux accords à connaitre pour mieux composer.

En commençant par l’incontournable, la star number one.


1) L’accord majeur

C’est un accord de base que l’on rencontre partout (et que tu dois sûrement déjà connaître).

Il amène un sentiment de joie, de lumière et d’ouverture. (les comptines pour enfant en font une overdose et l’utilisent en quasi exclusivité. Oui, elles sont shootées au bonheur…)

Pour construire cet accord:

  1. Pars de ta fondamentale
  2. Compte 4 demi-tons au dessus de la fondamentale pour trouver la tierce
  3. Compte 3 demi-tons au dessus de la tierce pour trouver la quinte

Exemple avec l’accord de Do majeur, noté C ou CM:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


2) L’accord augmenté

Il est dissonant et s’utilise assez peu. C’est souvent un accord de transition, mais il est bon de le connaître pour pimenter tes suites d’accord.

Il sonne pour moi un peu comme un questionnement intriguant. Quelque chose qui reste ouvert, mais en suspens.

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord majeur
  2. augmente sa quinte d’1 demi-ton

Exemple avec l’accord de Do majeur augmenté, noté Caug ou C+:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


3) L’accord Majeur 7

L’accord majeur 7 est un accord de 4 notes. (la 4eme note d’un accord s’appelle la « septième »)

Pour moi, c’est un accord qui fait flotter sur un petit nuage. Un accord qui pousse à la rêverie, très ouvert, doux et lumineux.

Ici, la septième est constituée de 4 demi-tons, on dit qu’elle est « majeure ».

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord majeur
  2. compte 4 demi-tons au dessus de la quinte pour trouver la septième majeure

Exemple avec l’accord de Do majeur 7, noté C7M:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


4) L’accord 7eme dominante

C’est encore un accord de 4 sons, comme l’accord majeur 7, sauf que sa 4ème note est baissée d’un demi-ton. (La septième est dite mineure)

Le résultat est plus dissonant. C’est un accord qui amène de la tension et qui sert souvent à conclure une boucle. Il introduira très bien un accord placé 5 demi-ton au-dessus de lui.

Par exemple, l’accord de Do 7eme dominante sera un excellent accord pour créer une tension qui nous permettra de retomber et de résoudre cette tension sur l’accord de Fa. (placé 5 demi-tons au dessus)

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord majeur
  2. compte 3 demi-tons au dessus de la quinte pour trouver la septième mineure

Exemple avec l’accord de Do 7eme dominante, noté C7:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


5) L’accord mineur

Il est autant utilisé que l’accord majeur. Par contre, cet accord sonnera beaucoup plus mélancolique, voire triste.

Pour construire cet accord:

  1. Pars de ta fondamentale
  2. Compte 3 demi-tons au dessus de la fondamentale pour trouver la tierce mineure
  3. Compte 4 demi-tons au dessus de la tierce pour trouver la quinte

Rem: Sinon, tu peux aussi partir d’un accord majeur dont tu abaisse la tierce d’un demi-ton.

Exemple avec l’accord de Do mineur, noté Cm:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


6) L’accord diminué

C’est un accord dissonant, sombre est plutôt inquiétant. Et tout comme l’accord augmenté, il n’est pas beaucoup employé. Cependant, il peut t’amener une couleur intéressante en tant qu’atout inattendu dans tes suites d’accords.

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord mineur
  2. baisse sa quinte d’1 demi-ton

Exemple avec l’accord de Do diminué, noté Cdim ou C-:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


7) L’accord mineur 7

L’accord mineur 7 est un enrichissement à 4 notes de l’accord mineur. On lui rajoute une 4eme note qui va venir donner un son un peu plus jazzy, un peu plus mélancolique.

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord mineur
  2. compte 3 demi-tons au dessus de la quinte pour trouver la septième mineure

Exemple avec l’accord de Do mineur7, noté Cm7:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


8) L’accord suspendu 4

L’accord suspendu 4 est un accord qui sonne très ouvert et très aérien justement.

Et généralement tu vas le jouer juste avant l’accord majeur de la même fondamentale.

Ex: tu peux jouer un accord de Do suspendu 4 juste avant un accord de Do majeur. Ça s’enchaine très bien et permet de faire reluire une suite d’accords un peu morose.

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord majeur
  2. augmente sa tierce d’1 demi-ton

Exemple avec l’accord de Do suspendu 4, noté Csus4:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)


9) L’accord suspendu 2

L’accord suspendu 2 reprend le même principe que l’accord suspendu 4. Il offre à peu près la même ouverture, mais est un peu moins utilisé.

En général, il se résout bien dans l’accord majeur de même fondamentale. Exemple: Do suspendu 2 précèdera bien un accord de Do majeur.

Pour le construire:

  1. Pars d’un accord majeur
  2. diminue sa tierce de 2 demi-tons

Exemple avec l’accord de Do suspendu 2, noté Csus2:

Voici comment il sonne:

Et voici comment le créer sur ton séquenceur MIDI (piano roll)

Les accords en musique: un bon départ avec ce top 9

On vient de voir 9 accords qui te permettront de couvrir tes besoins pour composer 90% des morceaux, dans des styles variés: pop, rock, electro, hip hop.

Maintenant, à toi d’y mettre tes propres mots et émotions dessus. Cela ne sera pas forcément les mêmes descriptions que les miennes.

Car tu as ta propre sensibilité.

A force de fricoter avec, ces accords deviendront bientôt les couleurs qui te serviront à peindre tes progressions, en collant à l’ambiance que tu veux créer pour ton morceau.

Cela ne viendra pas du jour au lendemain et te demandera de la pratique. Mais essaie juste d’intégrer un nouvel accord appris ici à ta prochaine composition. Cela t’emmènera une nouvelle fraicheur qui pourra t’inspirer tout un nouveau morceau derrière. La clé qui débloquera ta créativité et qui te permettra de prendre plaisir dans ta pratique tout en apprenant.

Petit à petit, tu maitriseras les toiles de fond de tes oeuvres. Permettant à tes personnages principaux mélodique et rythmiques d’êtres mieux mis en valeur. Et d’avoir un ensemble qui prend plus aux tripes tes auditeurs.

Alors à toi maintenant.

Teste ces accords.

Apprivoise-les.

–> Et d’ici peu, tu adopteras au sein de ton oreille ces nouvelles options puissantes pour créer de belles compositions… et y prendre du plaisir.


Cet article t’a plu?

–> Alors réponds moi en commentaire, c’est toujours sympa. Et ça me donne aussi moins l’impression de parler tout seul 😉

Tu peux aussi m’aider en partageant cet article pour mieux faire connaitre ce site. Merci à toutes et tous!

Julien Moulinié-Chaumel
 

Musicien passionné par l'univers Home-studio, Julien doit encore être en train de rassembler ses idées pour écrire des articles bien détaillés. Et tout ça avec un seul but: t'aider à créer dès maintenant ta propre musique.

Click Here to Leave a Comment Below 4 comments
Fra Domenico

Super article, très clair, simplement documenté et pédagogique.pas de complications ou d’explications à rallonge;Super approche.Merci

Reply
    Julien Moulinié-Chaumel

    Merci. Content que l’approche t’aie plu.
    (Je n’aime pas non plus les écrits qui rallongent la sauce pour gonfler de plus gros articles)

    Reply
Cyril

Merci pour cet article !

Reply

Leave a Reply: