2

Trouver la tonalité d’un morceau à l’oreille: le guide complet en 4 étapes

Image article trouver la tonalité d'un morceau à l'oreille

Sans tonalité, tu es un boxeur qui n’arrive pas à deviner les mouvements de son adversaire.

PAM

Un pain…

Trouver la tonalité d’un morceau ou d’un sample est une compétence vitale en musique.

Mais quand tu ne sais pas faire, voici comment tu compenses le manque.

Ton 1er réflexe: Google. Tu tapes le “[nom de ton morceau] + tonalité” (ou “key” en anglais). Et toutes sortes de propositions s’offrent à toi. Bien souvent contradictoires…

Résultat?

Perte de temps. Doute.

Exemple avec un morceau pourtant très connu: Billy jean de Mickael Jackson.
(Tape “Billy jean key” sur google)

Ci-dessous les 4 premières propositions de tonalité:

On est bien avancé n’est-ce pas…?

Sinon, tu peux aussi utiliser des programmes censés trouver la tonalité d’un morceau à ta place.

Là aussi, le taux de fiabilité reste très discutable. Selon cet article, la plupart de ces logiciels ne dépassent pas 70% de taux de réussite pour trouver la bonne tonalité. (les plus performants sont payants)

Si t’as déjà essayé, tu dois faire autant confiance à ce genre de logiciels qu’a son cousin farceur: le correcteur automatique de SMS.

Mais il y a pire avec ces 2 solutions.

Tu te sens assisté.

Un musicien sur béquille à l’affut du travail des autres comme un bernard l’hermite cherchant une coquille vide.

Pas bon pour ta propre estime… et ça te ronge.

Car savoir trouver la tonalité d’un morceau ou d’un sample n’est pas une option pour un musicien qui se respecte. C’est un must.

La bonne nouvelle?

Cette compétence s’apprend, elle est accessible même aux débutants. Pas d’histoire d’oreille absolue ou d’élu divin de la musique. Ni de solfège.

C’est pour ça qu’aujourd’hui, j’ai décidé de te montrer une méthode solide que j’utilise depuis des années.

Une méthode éprouvée que tu sortiras aussi souvent que ton opinel (ou ton mobile pour les plus jeunes), et qui va propulser ton avenir de musicien sur un tout autre niveau.

En voici les avantages.

Pourquoi c’est important de savoir trouver la tonalité d’un morceau à l’oreille (ou d’un sample)

Tu te demandes peut-être si ça vaut vraiment le coup de chercher toi-même alors que l’info est disponible sur le net?

Voici 4 raisons qui vont te convaincre de faire l’effort d’investigation:

1) trouver la tonalité d’un morceau de musique va te faire travailler ton écoute. Plus tu pratiqueras, plus tu retrouveras facilement une note ou un accord. Résultat? Une oreille aiguisée comme un rasoir.

2) trouver la tonalité d’un morceau de musique t’ouvrira la porte de ses secrets de fabrication. Tu découvriras les rouages de tes musiques préférées et apprendras de nouveaux morceaux.

3) trouver la tonalité d’un sample est essentiel pour le ré-accorder sur la tonalité de ton morceau quand tu composes. Essentiel.

4) Et enfin, à force de pratiquer, tu sauras déterminer en quelques dizaines de secondes sur quelle tonalité jouer. Idéal lorsque tu feras une impro avec d’autres musiciens.

Guitar part

Quand j’ai commencé la guitare en 1997, il n’y avait pas encore internet. (En tout cas pas chez mes parents)

Retrouver la tonalité d’un morceau, c’était emprunter la tablature d’un pote ou attendre qu’un magazine comme “Guitar Part” sorte un numéro avec ta musique analysée dedans.

Peu d’espoir. Galère à trouver. Coûteux.

Donc retrouver un morceau à l’oreille, c’était pas juste un luxe en fait… t’avais pas le choix.

Un mal pour un bien en fait.

  • J’ai beaucoup appris à tous les niveaux en décortiquant mes morceaux préférés
  • acquis d’excellents réflexes d’écoute et d’analyses.
  • et compris que la musique occidentale suivait souvent les mêmes schémas. Elle devient plus abordable. Moins intimidante.

Aujourd’hui, c’est devenu un réflexe. J’analyse tout. Rapidement.

Il m’arrive même souvent de retrouver des morceaux entiers sans avoir à les écouter, juste en sifflotant l’air et en les rejouant sur ma guitare.

Est-ce que tu peux en faire autant?

Bien sûr. Et tout démarre avec cette faculté essentielle pour toi, musicien:

–> savoir retrouver la totalité d’un morceau de musique ou d’un sample.

C’est ce que nous allons voir ensemble maintenant.

Petite précision

Ici, on va parler uniquement des musiques utilisant le système tonal majeur/mineur. L’écrasante majorité des titres occidentaux, tous styles confondus.

Comment ça marche?

On définit une note comme le centre de gravité du morceau. Elle sert de référence, et s’appelle “la Tonique”. (tonique vient de Tonalité – rien à voir avec le “Gin Tonic”… restons concentrés)

Image systeme solaire systemen tonal trouver tonalité morceau

Toutes les autres notes se colorent et apportent une « tension » par rapport à cette note référence.

La tonique et son cousin l’accord de tonalité sont “stables” et servent de conclusion, de “retour à la maison” comme disent les anglosaxons.

Ex: Si t’es en tonalité de DO majeur, ta tonique est DO et ton accord de tonalité est l’accord de DO majeur.

  • Si tu veux conclure une phrase musicale, tu reviendras sur le DO.
  • Si tu veux conclure une suite d’accord, tu reviendras sur l’accord de DO majeur.

C’est ça le système tonal.

Rem: Pour mieux comprendre ce phénomène, imagine que je te joues une note seule au hasard. Sauras-tu déterminer quelle couleur, quelle émotion elle porte? Probablement pas. C’est juste une fréquence, un son. Alors que si ton oreille à un élément de référence, elle peut savourer la couleur particulière de cette nouvelle note par comparaison.

Oui, cher Einstein, tout est relatif.

Ensuite, en occident, on utilise surtout 2 gammes avec ce système:

–> On dira que l’on est en tonalité majeure lorsqu’on utilise la gamme majeure pour construire un morceau.

–> On dira que l’on est en tonalité mineure lorsqu’on utilise la gamme mineure pour construire un morceau.

Bien.

Maintenant qu’on a précisé dans quel cadre on va travailler, voyons de quoi tu auras besoin pour retrouver la tonalité d’un morceau à l’oreille.

Prérequis

Il te faudra:

  • un morceau de musique que tu aimes bien
  • un bon casque audio pour écouter les détails
  • ton instrument favori
  • savoir reconnaître une note à l’oreille sur ton instrument

Pour ce dernier point, si tu ne sais pas faire: pas de panique, nous allons voir ça de suite.

Voici une méthode efficace:

Retrouver une note à l'oreille

  1. Ecoute le morceau et focalise ton attention sur la mélodie (voix, lead, basse, riff, etc)
  2. Ecoute bien la note à retrouver et chante-la
  3. Mets le morceau en pause
  4. Tout en continuant de chanter cette note, pianote sur ton instrument pour la retrouver. Fais par tâtonnement en comparant avec la note chantée: “trop haut, trop bas, presque, …ça y est c’est celle-là!”
  5. Relance la lecture et valide cette note en la comparant avec celle du morceau

Tu auras besoin de plusieurs essais au début. Rassure toi, c’est normal.

Et même quand tu sauras faire, tu seras bien plus rapide mais il y aura toujours un peu de tâtonnement… c’est comme pour l’art de dégrafer un soutien-gorge.

Bien.

Pour démarrer, choisis une section entière du morceau où on entend bien la basse.Son jeu est souvent basique et elle est bien mise en avant: donc plus facile à retrouver.

Prêt?

Alors enfile ta double casquette en tweed d’enquêteur et allume ta pipe, car voici la méthode complète pour trouver la tonalité d’un morceau, en 4 étapes simples.

1) “Fondamentales” mon cher Watson

La fondamentale d’un accord, c’est la note principale de l’accord. C’est elle qui lui donne son nom.

Ex: DO pour un accord de DO majeur. LA pour un accord de LA mineur.

Une fois trouvée, tu auras la 1ère brique pour déduire l’accord complet.

Comment faire?

–> Ecoute la basse au moment des changements d’accords. Elle joue la fondamentale de l’accord dans 99% des cas.

Concentre toi sur le début de mesure où l’accord “tombe”, lorsqu’il vient juste d’être joué. En général c’est sur un temps fort.

Retrouve cette note à l’oreille comme on a vu plus haut. C’est cette note et seulement elle qui compte. N’écoute pas les autres que pourrait jouer un bassiste déchainé.

Par exemple, sur ce morceau, la basse joue beaucoup de notes, mais les fondamentales des accords sont bien appuyées en début de chaque mesure:

Si tu fais l’exercice, tu trouveras les notes Si et Mi jouées sur la boucle de 2 mesures du couplet:

Bien.

On a la base de nos accords.

Trouvons maintenant les autres notes.

2) T’es Majeur ou mineur?

Pour chacune des fondamentales que tu as trouvé, tu auras dessus: soit un accord majeur, soit un accord mineur.

(j’oublie volontairement l’accord diminué qui ne se montre quasiment jamais dans les musiques grand public actuelles: rock, hip hop, electro, pop, etc.)

Donc 1 chance sur 2.

Alors remet ton morceau en lecture et joue par dessus chacune des fondamentales que tu as trouvé:

  1. un accord majeur
  2. puis un accord mineur

Tu devrais entendre si c’est l’un ou l’autre. (Concentre-toi sur « l’ambiance » qu’emmène l’accord que tu veux trouver: « joyeux »–> majeur, « triste »–> mineur)

Exemple:

Je joue un accord au piano par dessus le morceau pour trouver le 1er accord:

Est-ce un accord de Si Majeur?

Ou plutôt Si mineur?

 

Pareil pour le 2ème accord:

Mi Majeur?

Ou Mi mineur?

 

Si tu as trouvé Si mineur et Mi mineur, Bravo.

Sinon, eh bien écoute ce que ça donnerai avec les 2 accords en Majeur:

C’est sur, c’est plus joyeux, mais ça ne correspond pas au morceau. Il y a quelque chose d’étrange.

Alors qu’avec les 2 accords mineurs, c’est de suite beaucoup plus fidèle:

Fais ce test pour chaque accord et note bien la suite d’accords que tu as trouvé.

Tu vas en avoir besoin pour la prochaine étape.

3) Trouver l’accord I: l’accord de la tonalité

Une suite d’accord te donne un sentiment de mouvement et d’achèvement, car elle suit les mêmes lois tension/résolution qu’un film:

Structure d'un film

Situation initiale –> élément déclencheur+Péripéties –> Tension maximum –> Résolution et retour à situation initiale.

En musique, un seul des accords te plonge dans une énergie de stabilité, de retour au calme (la situation initiale et finale d’un film): c’est l’accord de la tonalité. (celui qui porte le même nom que ta tonalité)

Et si tu trouves l’accord de tonalité, tu trouves la tonalité de ton morceau…

“BINGO!”, comme dirait Mamie à son club de bridge.

Par exemple, si tu trouves que l’accord de tonalité d’un morceau est La mineur, alors tu sauras que sa tonalité est La mineur.

Comment le trouver?

Tu as trouvé à l’étape précédente une petite suite d’accords.

Demande toi maintenant: Si tu devais arrêter cette suite sur un des accords, lequel ce serait?

Car c’est lui l’accord de la tonalité, celui qui emmène un sentiment de conclusion: une résolution de la tension.

Exemple:

Est-ce qu’il vaudrait mieux arrêter le refrain sur cet accord? (Fa# majeur):

Ou celui-là (Si mineur):

Ici la réponse est évidente. Il s’agit de la 2ème solution: l’accord de Si mineur conclue bien le refrain.

Alors que la 1ère solution nous laisse un sentiment d’inachevé: la tension n’est pas résolue.

Voici 3 autres indices pour démasquer l’accord de tonalité:

  • Indice 1: C’est souvent le 1er accord d’une suite d’accord qui tourne en boucle.
  • Indice 2: Si un accord est joué bien plus longtemps que les autres, pendant toute la moitié d’un couplet par exemple: il a gagné sa place de suspect n°1. Car il installe une stabilité avant que le morceau n’évolue.
  • Indice 3: Si c’est possible, écoute le dernier accord du morceau. C’est généralement une bonne indication. Les morceaux finissent très souvent sur l’accord de tonalité. (conclusion)

OK.

Tu tiens ton suspect n°1?

Reste à valider cette trouvaille. Histoire d’être serein.

4) Valider la tonalité

Pour valider la tonalité fraichement trouvée, on va vérifier si sa gamme colle avec la mélodie de la voix ou du lead.

Si la mélodie est construite avec les 7 notes de la tonalité trouvée précédemment: c’est gagné.

Exemple:

  • Tu as trouvé ton accord de tonalité: Si mineur
  • Tu utilises la gamme de Si mineur pour jouer quelques notes par dessus, en impro, pour voir si ça passe
  • Tu essaies de retrouver une mélodie simple jouée par la voix ou le lead

Si ça ne colle pas?

Retour au point n°3 cher ami(e)…
Tu as dû passer à côté du bon accord de tonalité.

Et si c’est ok?

CHAPEAU L’ARTISTE!

Tu viens de retrouver la tonalité d’un morceau de musique à toi tout seul et ça, c’est un grand pas dans tes compétences de musicien.

Alors on Récapitule…

Trouver la tonalité d'un morceau à l'oreille

  1. Trouve les basses sur les temps forts, au moment des changements d’accords
  2. Vérifie si chaque accord de ces fondamentales est majeur ou mineur
  3. Choisi l’accord qui pour toi est celui qui emmène une résolution, un “retour à la maison” comme disent les anglosaxons (l’accord de tonalité)
  4. Teste la gamme correspondante à l’accord de tonalité en improvisant dessus et retrouvant la mélodie principale

Bien.

Je te sens chaud pour de petits exercices.

Alors voici une sélection de 5 titres variés qui seront excellents pour t’entraîner à retrouver la tonalité d’un morceau.

Mets ton casque, prends ton instrument et suis les 4 étapes ci-dessus.

Exercice 1:

Exercice 2:

Exercice 3:

Exercice 4:

Exercice 5:

Une compétence qui rime avec indépendence

Tu en étais à douter de tes capacités de musicien? Que ton oreille était tout aussi fiable et précise que les heures d’arrivée des trains SNCF?

Mais ici, tu viens de découvrir une méthode pas-à-pas. Eprouvée sur des centaines de titres de tous les styles.

Une méthode que tu pourras mettre en application dès la fin de la lecture de cet article. Pas besoin de solfège.

Avec un minimum de pratique, ton oreille et ta compréhension de la musique vont se forger. Et ta vie de musicien prendra un tremplin décisif.

Finies les galères à chercher sur internet ou utiliser des logiciels bancals pour tomber sur des infos foireuses.

Personne ne pourra mieux faire ce diagnostic que toi.

Tu deviendras un musicien indépendant. Libre.

Un musicien complet, maîtrisant cette faculté tout aussi vitale qu’est l’étude d’une carte ou d’un paysage pour un alpiniste.

Alors, bien sûr il va falloir t’y mettre.

C’est de l’entrainement. Comme soulever de la fonte.

Ici, tu vas muscler l’organe le plus important pour un musicien: ton oreille.

Et je te le promet, avec un peu de pratique les résultats se feront sentir. Cette compétence deviendra:

  1. une faculté dont tu seras fier
  2. un plaisir
  3. un pur et simple réflexe

L’objectif pour toi, aujourd’hui, c’est de te convaincre que c’est possible.

Alors je te lance un défi: essaie de retrouver les tonalités des morceaux ci-dessus.

Suis les étapes et dis-moi en commentaire celles que tu as trouvées. Même si tu n’en trouves qu’une seule. Ce sera déjà un excellent début.

C’est important pour tes compétences de musicien.

Maintenant à toi de voir.

Tu peux:

  1. fermer cet article et passer à autre chose. Retourner sur youtube ou facebook en te disant que tu essaieras peut-être un jour…
  2. prendre 10mn pour tester cette nouvelle compétence qui t’attend, dès maintenant. Devenir un meilleur musicien. Et en être fier.

…devine laquelle je te conseille?

 


Ce serait sympa que tu nous dises dans les commentaires si tu as réussi à retrouver les tonalités des exercices ou bien si tu as des difficultés à mettre en place cette méthode.

Ton avis servira à compléter cet article et à aider ceux qui vivent la même chose que toi.

A tout de suite 😉

Julien Moulinié
 

Musicien passionné par l'univers Home-studio, Julien doit encore être en train de rassembler ses idées pour écrire des articles bien détaillés. Et tout ça avec un seul but: t'aider à créer dès maintenant ta propre musique.

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments
Partagez37
Tweetez
37 Partages