Archive

Monthly Archives: mars 2017
55

Mixage audio: le guide complet en 5 étapes

Mix audio, comment bien mixer en 5 étapes, le guide complet - Image

Si tu ne sais pas par quel bout prendre le mixage audio de ton morceau, alors tu vas adorer ce guide.

Mix brut, Mix statique, Mix dynamique: je te dis tout. Pour que tu puisses enfin réaliser le meilleur mix audio en quelques étapes simples.

OK.

Tu les as peut être vu faire, les ingé son… ils touchent à plein de boutons et font un peu tout en même temps dans un joyeux bordel incompréhensible.

Et puis leurs mix sont percutants. Clairs. Précis.

Mais nous, pauvres musiciens que nous sommes, nous ne pouvons pas faire comme eux, « à l’instinct ».

Pourquoi?

Parce que le mixage, c’est relou pas notre métier. Un vrai casse-tête en 4 dimensions: l’espace en 3D + le temps qui défile. Si tu n’opères pas dans le bon ordre, t’y passes ta vie à mixer un morceau.

Oui. Le mixage a longtemps été ma bête noire.

Je l’ai boudé, affronté, ramassé mes dents pendant une dizaine d’années et maintenant… on est amis. (enfin presque)

Ce qu’il te faut et qui m’a beaucoup aidé, c’est une trame. Avoir en tête un fil directeur et avancer pas-à-pas.

Alors voyons ensemble ces 5 étapes qui te permettront de mixer tes morceaux aux petits oignons. Sans perdre ton temps, ni tes cheveux.

A la fin de cet article, tu seras capable de faire un mix:

  • bien équilibré et de la bonne manière
  • référencé par rapport à un standard professionnel
  • qui passe sur tous les supports, aussi bien mono que stéréo
  • où chaque instrument est bien présent, dans un espace sonore riche
  • qui est captivant et créatif du début à la fin

C’est parti. Lire la suite…

24

103 astuces MAO pour créer une musique chez toi, de A à Z

Image 103 astuces pour créer une musique chez soiTu veux savoir ce qui freine le plus pour créer une musique en home studio?

Pire encore que ton emploi du temps surchargé?
Pire encore que ton matériel pas à la hauteur, ou ton logiciel difficile à prendre en main?

Car ce 3 problèmes là sont surmontables. Mais ton vrai pire ennemi en tant qu’artiste solo: c’est « le doute ».

Il te suit comme une ombre en Home studio. Tu pars dans une direction. Hésites. Recules. Reviens sur tes pas. Recommences.

En groupe, tu peux t’appuyer sur tes amis pour avancer. Mais quand tu produis seul, en parfaite isolation, tu ne sais jamais si t’as posé le pied au bon endroit.

Résultat?

Tu as l’impression de marcher à tâtons dans un labyrinthe piégé. Tu t’enfonces, t’essouffles, et finis par abandonner tes morceaux.

Ce scénario m’est arrivé des centaines de fois depuis mes débuts MAO en 1999. Lire la suite…