5

3 manières de se faire un kit de batterie virtuelle en M.A.O

C’est souvent compliqué de répartir ses samples de batterie sur une matrice de 8 ou 16 pads. (on appelle ça faire un « mappage »)

Tu sais que si tu choisis une configuration, tu ne pourras pas en changer tous les 4 matins, au risque de ne plus savoir jouer sur les batteries de tes anciennes compos…

J’ai testé différents cas de mappage ces dernières années , et je vais t’en détailler 3 qui pourraient peut-être te convenir et te faire gagner du temps! Lire la suite…

3

Comment avoir ses meilleurs samples de batterie sous les doigts

Finger drumSi comme moi tu n’as pas de batterie à la maison parce que, par exemple, ça prend de la place et que ça agace tes compagnons humains, et bien tu voudras sûrement t’en faire une virtuelle pour composer tes morceaux.

Alors bien sûr, tu peux opter pour une solution « tout-en-un » payante et super réaliste comme Addictive drums, par exemple. Mais personnellement, pour avoir essayé, je préfère de loin avoir quelque chose de gratuit, de plus léger, de flexible et surtout de totalement unique.
Et pour ça, il faut commencer par se faire une bibliothèque sur-mesure de samples de batterie!

Lire la suite…

2

Composer avec des vrais instruments ou des instruments virtuels?

Cet article invité a été écrit par Bruno du blog ComposerSimplement. Je te laisse la parole!


Bien le bonjour à tous!

Il m’a fait plaisir d’écrire cet article pour Julien car je sais qu’il était occupé à écrire 52 musiques en 52 semaines! 

Étant donné que le sujet de Julien est le home-studio, ça m’a rappelé mes études en production audio. On y créait des chansons avec des instruments virtuels, des séquenceurs et autres! 

Or, je me suis demandé si c’était préférable de composer avec des vrais instruments ou des instruments virtuels.  Ainsi est né l’idée de mon article! 

C’est parti! Lire la suite…

4

Les 5 points importants à vérifier avant de choisir son interface audio externe

Saffire Pro 24 FocusriteAu début des années 2000, j’avais récupéré un vieux PC et en avait fait la pièce centrale de mon home-studio. Je rentrais le son de mes instruments par l’entrée micro de la carte son du PC, réglait le gain d’entrée sous l’interface son de Windows et commençait l’enregistrement sur mon logiciel.

Trois problèmes se posaient alors:

  1. Le son n’était pas terrible
  2. Il fallait débrancher, rebrancher mon unique câble et régler à nouveau le gain dès que je voulais enregistrer un nouvel instrument (guitare, basse, voix, batterie, etc)
  3. Et surtout j’avais une latence importante, très gênante pour s’enregistrer dans de bonnes conditions.

Et puis, j’ai découvert les interfaces audio! La petite boite qui se met entre les instruments et l’ordinateur pour simplifier la vie des musiciens. En gros, elle récupère en entrée les différents signaux audio de tes instruments, les mets tous au même niveau sonore (pré-amplification) et les convertit en signaux numériques, qu’elle transmet ensuite en sortie à l’ordinateur.

J’en ai essayé 3 avant de tomber sur celle qui me convient. Alors pour t’éviter le tracas de tous ces achats-reventes, je te propose une liste des 5 points les plus importants à avoir en tête pour choisir ton interface audio: Lire la suite…

Comment éviter d’être bloqué en pleine création musicale

Voici ce qui m’est arrivé un nombre incalculable de fois.

Je trouve une suite d’accord qui me plaît, la petite mélodie et le couple basse/batterie qui vont avec. Tout ça groove comme il faut et j’ai même envie de me déhancher furieusement tellement c’est chouette.

J’écoute, ré-écoute, peaufine, ré-écoute, ajoute d’autres éléments… oooh excellent! J’ai mon refrain!

Maintenant, avec quelle autre partie je pourrais l’enchaîner…

Je ne trouve pas tout de suite, alors je ré-écoute le refrain pour m’inspirer, puis je ré-essaye et réécoute, encore et encore. Au bout de X fois que le refrain tourne en boucle dans mes oreilles, je le trouve de moins en moins sexy. Et un beau jour, je me dis que: « Finalement, il est peut-être pas si bien que ça ce refrain… mais je vais le garder quand même au cas où, on ne sait jamais. »

Mon disque dur est rempli de ce genre de début de morceau.

Lire la suite…